1.- LES COULEURS DE LA LUMIÈRE BLANCHE

 

En 1666, Isaac Newton réussit à décomposer la lumière blanche du soleil

En une série de faisceaux colorés semblables à ceux d’un arc-en-ciel.

À l’inverse il parvient ensuite à recomposer une lumière blanche à partir de l’ensemble de faisceaux colorés.

 

Les couleurs sont-elles dans les objets ou dans la lumière qui les éclaire?

 

Newton apporte une première réponse scientifique grâce à des expériences qu’il réalise:

 

          “Je me suis procuré un prisme triangulaire en verre pour faire des expériences sur le fameux phénomène de la couleur. Après avoir fait l’obscurité dans une chambre et percé un trou dans le volet pour laisser passer une quantité convenable de lumière solaire, j’ai placé mon prisme devant l’ouverture et............une éventail multicolore semblable à un arc-en-ciel est apparu alors sur le mur de la chambre”.

 

 

Newton n'est pas surpris de voir la lumière déviée et colorée qui ressort du prisme. Ces phénomènes sont de réfraction et de dispersion. On supposait alors que les couleurs provenaient d’une modification de la lumière blanche par le prisme lui-même. Mais cette explication ne satisfait pas Newton. Il formule une nouvelle hypothèse:

 

         “ Le prisme ne fait que décomposer le faisceau de lumière blanche en plusieurs faisceaux colorés différents. Chacun d’eux suit un chemin différent dans le prisme; les rayons bleus sont plus déviés que les rayons rouges”.

 

 

Newton isole un des faisceaux colorés à l’aide d’une planche trouée et il lui fait traverser un second prisme……le faisceau ne peut pas être décompose à son tour. Newton démontre ainsi que chacun des rayons du spectre possède une couleur et un angle de réfraction particulier…. Ce sont des lumières monochromatiques.

 

La lumière n’est pas uniforme et homogène, elle se compose de rayons différents.

 

La lumière du soleil n’est pas pure….c’est un mélange de rayons monochromatiques. Newton vérifie son hypothèse par une seconde expérience. Il ajoute une lentille pour faire converger les faisceaux de lumière colorés et il réussit à reconstituer ainsi une lumière blanche.